Notre premier jour en Iran

Ça y ‘est on y est… Les sacs à dos sont prêts. 8 kg pour moi, 9 kg pour monsieur. On voyage léger comme si on avait anticiper, sans le savoir, que ce voyage allait nous ramener à l’essentiel. Décollage prévu à 18h20. On vous emmène direction l’Iran.

L’avion vient d’atterrir. Je ne vais pas vous mentir j’ai une petite appréhension. Pas tellement sur la sécurité ou sur l’éventualité qu’on ne nous laisse pas entrer dans le pays… Ma préoccupation à ce moment là est bien plus terre à terre… Comment se porte le voile ? Quand suis-je censée le mettre ? Avant de descendre ? Une fois dehors ? Et puis à quel point doit-il couvrir mes cheveux ? Bref… Je vous mets à l’aise tout de suite mesdames afin de démystifier ce point souvent problématique.

Quid du port du voile obligatoire ?

J’ai choisi de prendre deux chèches que je porte très souvent à la maison et qui m’accompagnent dans presque tous mes voyages. L’idée c’est de le porter à la sortie de l’avion. Normalement vous verrez d’autres femmes le mettre. Il suffit de le poser sur la tête et de l’entourer autour de son cou. Au bout d’une journée, on se sent bête d’en avoir fait toute une histoire. Si je suis ravie de ne pas avoir à le porter chaque jour à la maison, il ne m’a finalement pas tant déranger lors du voyage.

Obtenir son visa, une formalité !

Voile sur la tête, sac à dos récupérés… Nous voilà prêts pour l’étape du visa. On a géré la demande via le web et après un premier refus et une acceptation à la deuxième tentative, nous arrivons pas très rassurés au bureau concerné. L’aéroport est très calme, il y a peu de personnes devant nous. En même temps il n’est pas encore 6h30 du matin. Les démarches se font facilement et rapidement. Deuxième difficulté oubliée.

On pense aux aspects pratiques avant de commencer l’aventure !

Il y a deux éléments majeurs à prendre en considération avant de se lancer dans l’aventure iranienne. La première c’est acheter une carte téléphonique et la deuxième… Échanger de l’argent. Vous trouverez dans l’aéroport tout ce qu’il faut pour remplir à bien ces deux formalités. Vous allez certainement être accostés par des personnes qui vont vous proposer d’échanger votre argent… Je vous conseillerais de le faire dans un guichet agréé. Nous avons échangé 200 € à 152 000 Rials soit 30 400 000 Rials. Nous voilà donc prêts pour rejoindre Téhéran et là aussi vous vous verrez proposer de nombreux taxis. De notre côté on a décidé de plonger de plein pieds dans le quotidien des iraniens… Direction le Métro de Téhéran.

Le trajet entre l’aéroport et Téhéran

Arrivés au métro, j’avoue que ça n’a pas été très simple 🙂 D’abord il était très tôt, nous voulions donc savoir à quelle heure était le premier métro et ensuite nous avons voulu acheter deux tickets. On est alors directement plongé dans le problème habituel du « comment communiquer quand nous n’avons aucune langue en commun ! » Heureusement en Iran vous trouverez toujours quelqu’un pour vous aider. C’est donc forts de notre premier contact avec les iraniens que nous partons direction le métro.

La première chose qui m’interpelle c’est la modernité des installations. Tout est nickel et ordonné. Il y a des marquages qui laissent entendre qu’il y a des voitures réservées aux femmes. De mon côté je n’ai pas du tout envie de quitter mon amoureux et je décide de monter avec lui dans la voiture réservée aux hommes. A priori pas de contre indications pour qu’une femme accompagnée monte dans la voiture des hommes. C’est donc interrogative que je m’installe dans le métro. Nous décidons de rester debout. C’est assez bizarre car évidemment on se sent observer et j’imagine qu’on parait méfiants. Rapidement un monsieur d’un certain âge vient vers moi et les hommes présents s’écartent pour me laisser la meilleure place de la voiture 🙂 Je ne me suis sentie ni diminuée ni prise de haut ni regardée de travers. J’ai apprécié ce geste qui était ampli de gentillesse et de bienveillance et je vais vite comprendre que ce n’est qu’un début en Iran. Que vous soyez un homme ou une femme, la bienveillance est certainement au cœur de la culture iranienne.

Visite du Bazar de Téhéran

Notre premier contact avec l’Iran est le Bazar de Téhéran. Nous arrivons tôt le matin et ça nous paraît très vide. Mais petit à petit les rues s’animent.

Le Palais Golestan

Le Palais Goestan est l’ancien palais des Shahs de la période Qajar. Les bâtiments sont magnifiques et les jardins très agréables. Nous avons apprécié nous y balader. Une bonne manière de commencer à découvrir l’ Iran, tout en douceur… Pour rentrée il vous en coûtera 500 000 Rials / personne.

Direction Kashan

En fin de journée, nous prenons un bus direction Kashan. Les grandes villes ne sont pas nos endroits de prédilection lors de nos voyages. Nous avons donc choisi de rester peu de temps à Téhéran. Le bus nous dépose à un rond-point et nous sommes obligés de reprendre un taxi. Il a été compliqué de se faire comprendre mais grâce à la gentillesse des gens, nous y sommes. Dès notre arrivée à Kashan, nous savons que nous avons fait le bon choix… A demain pour tout vous dire sur la paisible ville de Kashan.


💡 Astuces

  • En arrivant à l’aéroport vous allez être beaucoup sollicité par des taxis. Je vous conseille de vous diriger vers le métro, plus authentique et surtout ne ratez pas une occasion de découvrir la population iranienne. De notre côté nous avons pris le premier métro vers 06h00 du matin. Ligne 1, la rouge, descendez station Imam Khomeini et partez en balade.
Plan du métro de Téhéran

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.