Le Journal d’M6 propose de sauver les ours polaires 🐻‍❄️en les mettant en cage.

En début de semaine, en regardant le journal de M6, je découvre avec plaisir que les médias grands publics semblent enfin décidés à alerter l’opinion sur la situation catastrophique des ours blancs. Puis, stupeur, pour illustrer le sujet le vétérinaire d’un zoo est interviewé avec en fond un ours blanc, en cage, dans un environnement hallucinant bien loin d’une banquise.

Le sujet de la semaine : l’ours blanc va disparaître

Tous les Médias se sont donnés le mot en ce début de semaine. Le destin de l’ours blanc semble être devenu le sujet à la mode depuis l’étude publiée par « Nature Climate Change » qui annonce l’extinction possible de l’ours polaire d’ici 2100. Jusque là… Rien de nouveau sous le soleil. Cela fait des années que les scientifiques alertent sur les conséquences du réchauffement climatique sur la banquise… Mais je reste positive et je me dis que finalement mieux vaut tard que jamais, et peut-être que les choses vont enfin changées, que l’opinion publique, grâce à ce genre de sujet, va obliger les gouvernements à prendre les mesures nécessaires. Et puis voilà… Elle est apparue… L’interview de trop.

L’interview hallucinante d’un vétérinaire de zoo

Lors du reportage, le journaliste nous propose d’entendre un vétérinaire de zoo, qui va nous expliquer comment il travaille à la sauvegarde de l’ours polaire. Apparaît alors le géant de la banquise, dans une cage. Au sol, de l’herbe desséchée par les températures du mois de juillet. Ah oui je dois vous mentionner que le reportage a lieu au Vigen en Haute Vienne. L’animal mange, à travers des grilles, une nourriture tendue par la main de l’Homme.

Là on nous présente les zoos comme étant l’avenir de l’ours blanc !!! Grâce à eux l’animal va pouvoir survivre et pourquoi pas être réintroduit quelque part dans le monde… Mais pas chez lui, évidemment !!! La banquise va disparaître je vous le rappelle… Elle fond. De qui se moque-t-on… Le futur de cet animal incroyable est-il vraiment en Haute Vienne loin de son habitat, de son environnement naturel, avec pour horizon des barreaux !!!

Arrêtons de nous voiler la face. Les zoos n’ont jamais eu comme but premier la sauvegarde des espèces.

Si les zoos sont aujourd’hui au centre de la sauvegarde des animaux c’est parce que nous avons, jusqu’à maintenant, été incapables de sauvegarder la faune sauvage au cœur de son habitat. Rappelons que les zoos n’ont jamais eu que pour seul objectif celui de la rentabilité. Ils ont pendant des années déracinés des animaux de leur milieu naturel. Alors même si certains semblent évoluer et prendre un peu plus en considération le confort animal, je ne veux pas oublier que cela reste des cages, des clôtures, des murs… Qui enferment des êtres vivants pour l’amusement de quelques uns.

Pour terminer, juste une photo, histoire de se rappeler que l’ours polaire vie sur la banquise et mange des phoques… A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.