Escapade sur la sauvage Isla Grande

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

A seulement 40 minutes de lancha de Carthagène, la virée sur la sublime Isla Grande est une totale déconnexion du monde !

Son charme fou est dû au fait qu’elle est restée sauvage, très peu fréquentée par les touristes (en Novembre et début Décembre en tout cas), animée par des locaux qui écoutent la musique à plein pot et qui jouent aux cartes devant leurs cahutes.Tu trouveras aussi des femmes qui cuisinent dans des chaudrons sur les sentiers devant leur maison.

Le petit centre du village est au coeur de la forêt qui est elle-même percée par la mangrove et bordée par une baie bioluminescente.

La journée, tu flânes sur les plages de sable blanc où il n’est pas rare de croiser des cochons noirs qui se promènent. La mer scintille de son bleu turquoise éclatant, un vrai paradis ! Tu peux aussi faire le tour de l’île à vélo avec le jeune Luis comme guide si tu loges dans l’éco-hostel de Las Palmeras.

J’ai beaucoup aimé mon passage dans ce lieu sommaire. L’accueil est extrêmement chaleureux car la propriétaire te met à l’aise tout de suite. Je me suis sentie comme chez moi. Leur engagement pour la préservation de la nature a rendu le séjour encore plus insolite avec des douches au seau et l’éclairage à la frontale. Expérience authentique !

De plus, ils ne demandent que 80 000 pesos pour une nuit en Hamac dans une case au toit de feuille de palmiers + 3 repas maisons (le poisson est délicieux!) : déjeuner à l’arrivée, dîner et petit déjeuner du lendemain.

A la nuit tombée, laisse-toi guider par les locaux qui s’enfoncent sans lumière dans la forêt béante et suis les sentiers jusqu’à la baie où les planctons s’illumineront au rythme de tes mouvements. SURNATUREL !

🗺️ Guide pratique

  • Taxi jusqu’au légendaire marché local Bazurto (8000 pesos) (entre 8h et 8h30)
  • Départ en lancha locale seulement quand elle est pleine à craquer (40 minutes de traversée pour 35 000 pesos) (n’aie pas peur de griller au soleil en attendant que la lancha se remplisse à rabord)
  • Retour le lendemain à 12h00 depuis les hôtels luxueux de l’île pour 40 000 pesos cette fois avec arrêt déjeuner (inclus) sur Playa Blanca beaucoup plus touristique et dénaturée

PRENDS LE TEMPS D’Y PASSER UNE NUIT ! Si tu veux repartir le même jour, tu ne feras que regarder ta montre pour ne pas louper la lancha de 15h et tu louperas la baignade nocturne féérique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *