Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
C’est l’histoire d’une première expatriation en famille dans une année 2020 tourmentée… L’aventure commence ici.

Le Grand OUI !!! On part…
Ce sera le Japon.

Nous sommes Sébastien, Marylise et Antoine et nous allons nous expatrier au Japon. Tout est parti en 2019, d’une envie d’évolution de Seb dans son boulot, donc demande de mobilité et les premières propositions.
Le choix ne départ n’est pas toujours évident car c’est un vrai projet familial. L’un voit sa carrière évoluer et l’autre se met entre parenthèse soit en essayant de retrouver un emploi sur place, ou met sa propre carrière en attente et il faut apprendre à exister autrement. On ne produit plus, ou en tout cas plus de la même manière, on devient la femme de…, la mère de…, c’est en tout cas l’image que j’en ai aujourd’hui.
Et puis il y a eu la proposition du Japon. Seb ayant déjà essuyé des refus de destinations de ma part, il me l’a présenté au détour d’une conversation un soir, comme ça, en rentrant à la maison. Et bizarrement (ou non) ma réponse a été oui, un grand OUI !
Pourquoi ? C’est difficile à dire, l’exotisme de la destination peut être mais quand on parle de notre projet au Japon tout le monde est à fond. C’est un pays qui attire et dès qu’on y a mis les pieds une fois et bien il paraît que c’est addictif et on y revient.

Les longs mois d’attente… ET… la COVID bien sûr !

Mais tout n’a pas été si simple, il y a eu les discussions RH et un des personnages principaux de notre aventure est arrivé … ce cher virus du Covid ! Avec son lot d’incertitudes … Le projet sur place est-il maintenu ? C’est pour quand ? Comment partir ??
Et là, tout ce qui est déjà une aventure pour les personnes qui partent en expatriation s’est avéré encore plus compliqué pour nous …
Début 2020 Confinement en France, fermeture des frontières et commence alors l’attente, le standby, le néant de l’information …
Et puis juste avant l’été ça bouge mais le Japon referme à nouveau ses frontières … alors on guette, on attend la moindre information et hourra courant septembre nous avons enfin l’autorisation de partir.
Je quitte mon poste fin septembre et on gère tout en 3 semaines, les visas, le déménagement, la relocation de notre appartement, les au revoir…
C’est le début de l’aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOTRE VIE D'EXPAT' AU JAPON

Suivez-Nous