Et si la pollution plastique des océans pouvait être évitée ©️ Sea Shepherd

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Saviez-vous que la principale source de pollution par le plastique des océans vient de ceux qui en vivent… Les pêcheurs…

Sea Shepherd a sorti un article la semaine dernière qui met en avant la principale source de pollution des océans : les filets, cordes et autres accessoires de pêche. Alors forcément ça nécessitait un # Coup de Gueule !

Souvent pendant mes voyages j’ai constaté que l’océan était perçu comme une décharge à ciel ouvert par les habitants. Mais à priori le pire de la pollution vient de ceux même qui vivent des richesses non sans fin que nous apportent dame nature. Je vous invite à lire cet article et à utiliser l’outil deepl si l’anglais vous fait peur.

Petit extrait de l’article :

🇬🇧

Despite what most people think, common consumer plastics like cotton ear buds, throwaway cutlery, and shampoo bottles aren’t actually the biggest culprits. The single biggest single source of plastic choking out the life in our oceans is made up of purposefully or accidentally lost, discarded, or abandoned fishing nets, ropes, FADs (fish aggregating devices), long lines and plastic fishing crates.

🇫🇷

Malgré ce que la plupart des gens pensent, les plastiques de consommation courante comme les écouteurs en coton, les couverts jetables et les bouteilles de shampoing ne sont pas vraiment les plus grands coupables. La plus grande source unique de plastique qui étouffe la vie dans nos océans est constituée de filets de pêche, de cordes, de DCP (dispositifs de concentration du poisson), de palangres et de caisses de pêche en plastique perdus, jetés ou abandonnés volontairement ou par accident.

Source : The Most Dangerous Single Source of Ocean Plastic No One Wants to Talk About

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »